Bonsoir à tous !

Aujourd’hui on va s’attaquer à un monument du RPG japonais ! Détrompez vous ce n’est pas de Final Fantasy qu’on va parler, mais bien de Dragon Quest VIII !

Dragon Quest : L’Odyssée du roi maudit est un jeu développé sur PS2 par Level-5, édité par Square Enix et sorti en 2004 au Japon, en 2005 en Amérique du Nord et en 2006 en Europe. C’est le premier Dragon Quest en 3D et le premier de la série à sortir en Europe, le 8ème au Japon. La musique a été composé par Koichi Sugiyama, le doyen des musiques de J-RPG. En effet dès 1986, il sort le premier album consacré au jeu vidéo qui se nomme »Dragon Quest Symphonic Suite ». Il a inspiré de grands compositeurs de renom comme par exemple Nobuo Uematsu qui a travaillé sur la franchise Final Fantasy.

Premièrement, il existe deux versions de l’OST de Dragon Quest VIII : une japonaise avec instruments virtuels, et une occidentale avec des instruments réels. En effet la version occidentale a été enregistré avec l’orchestre symphonique de Tokyo. Cette différente sonore a pour but de rendre plus attrayant une franchise que ni l’Europe, ni l’Amérique du Nord connaissaient. Néanmoins, cela n’empêche pas Koichi Sugiyama de réutiliser les thèmes des anciens opus et ainsi de créer un code musicale au fil des séries. En effet tout comme Final Fantasy, on retrouve le thème d’ouverture et celui du menu dans chaque Dragon Quest. Ces thèmes marquent le joueur par sa redondance et nous fait directement rentrer dans l’aventure.

Les musiques de cette OST sont très variées. En effet les musiques de Koichi Sugiyama sont directement inspirées de la musique dîtes savante et plus particulièrement de l’ère baroque. Il a souvent été comparé à des compositeurs tels que Bach ou Handel et on le sent particulièrement dans les musiques de châteaux. Mais le registre de Sugiyama ne se limite pas qu’à l’ère baroque. On a aussi le droit a de la musique impressionniste directement inspiré de Debussy lors des voyages en bateau ou avec l’oiseau céleste. On peut aussi entendre des musiques allemandes du début de 20ème siècle pour faire ressentir l’angoisse, la peur ou les moments oppressants, de la musique joyeuse et festive pour les villes, ou encore la musique de comptine calme pendant la nuit ou les villages. Enfin il y a de la  musique américaine influencé par des groupes de jazz noirs américains lorsqu’on va au casino et pour les bars on a droit à du boogie woogie directement joué par un png du jeu.

En conclusion l’OST de ce Dragon Quest VIII est une œuvre à part entière, elle est un tremplin idéal pour s’initier à la musique savante. Ces thèmes transcendent l’expérience de jeu et par sa diversité, nous fait vivre une grande aventure. Il y a vraiment eu un avant et un après Sugiyama et par son talent, le jeu vidéo ne sera pas là  où il en est.

Pour le thème de la semaine, on a longtemps hésité tant les musiques de l’OST sont des chef d’œuvres. Outre la musique d’ouverture qui est présente dans tous les Dragon Quest, on a finalement choisi le thème de l’oiseau céleste. L’oiseau céleste permet de voyager n’importe où dans le jeu, on ressent cette liberté avec ces montées mélodiques au violon et de la légèreté de l’oiseau avec la harpe. On vous conseille vivement d’écouter plusieurs compositions de cette OST et on dit merci M.Sugiyama !

Bonne écoute et à bientôt pour un prochain l’OST Gaming !